Publié par : Doudou Sow | 29 décembre 2020

Francisation : certificat d’acceptation du Québec (CAQ) pour études et permis d’études non requis pour les demandeurs d’asile et les travailleurs étrangers temporaires déjà au Québec (source MIFI)

Capture d’écran kiosque du MIFI lors du dernier Salon virtuel de l’immigration et de l’intégration au Québec, organisé par Immigrant Québec, les 11, 12 et 13 novembre 2020.

Une très bonne nouvelle sur la francisation de certaines catégories de la population, qui pourrait passer inaperçue dans la période des fêtes de fin d’année, mérite d’être soulignée.

« Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) informe ses clientèles et partenaires que les personnes demandeuses d’asile et les travailleuses et les travailleurs temporaires déjà présents au Québec ainsi que leurs conjoints et enfants à charge de 16 ans et plus n’ont plus à obtenir un certificat d’acceptation du Québec (CAQ) pour études ni un permis d’études afin de suivre des cours de francisation visant l’intégration offerts par le gouvernement du Québec, et ce, peu importe la durée de ces cours.

Après des échanges avec le gouvernement fédéral et pour faciliter l’accès aux services de francisation, il a été entendu qu’il ne leur sera plus demandé de faire une demande de permis d’études afin de suivre des cours de francisation. Conséquemment, le CAQ pour études ne sera plus requis non plus.

En 2019, le MIFI avait bonifié les conditions d’admissibilité aux services de francisation et à l’aide financière incitative en permettant notamment aux travailleuses et travailleurs étrangers temporaires de s’inscrire aux cours et de bénéficier des allocations. Le retrait de l’obligation, pour ces personnes, d’obtenir un CAQ et un permis d’études facilite encore davantage leurs démarches.

D’autres critères peuvent s’appliquer pour l’admissibilité aux cours de français, langue d’intégration du Québec. Pour plus de détails, consultez la section sur les cours de français offerts par le gouvernement du Québec.

Par ailleurs, il demeure de la responsabilité de chaque personne immigrante de s’assurer de respecter les conditions de son séjour.»

Source officielle : ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)- dernière modification : 23 décembre 2020.


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :