Publié par : Doudou Sow | 23 novembre 2016

Célébration des 375 ans de la ville de Montréal : les bottines doivent suivre les babines

Source : Image internet 375 ans de la Ville de Montréal

Source : Image internet 375 ans de la Ville de Montréal

L’article de Marc Cassivi intitulé « 375 ans, une couleur » nous apprend que dans « une très jolie bande-annonce, dynamique, inspirante, qui met en valeur la ville […]  il n’y a, à l’écran, que des visages blancs comme le [sien]. Pas un seul Montréalais noir ou autochtone, d’origine asiatique, moyen-orientale ou latino-américaine. Pleasantville, PQ, avec un degré zéro de diversité.»

L’expression québécoise très imagée  « les bottines doivent suivre les babines » ne s’applique apparemment pas du tout dans le cadre de cette publicité controversée soulignant le 375e anniversaire de la Ville de Montréal. Pour une célébration dont le thème est la diversité culturelle, force est de constater que les initiateurs d’une telle publicité ne joignent pas la parole aux actes. Même si la publicité a été retirée, fort heureusement, il faut questionner les enjeux du débat de la diversité dans une ville dont « près du tiers [de la population de 2 millions d’habitants] appartient à une minorité visible ».

Au-delà de la polémique, Il y a lieu de se questionner sur la représentation des minorités visibles ou racisées à l’écran. L’industrie culturelle comme tous les autres secteurs d’activité ne peut échapper au diagnostic de faible représentation des Québécois issus de la diversité.

La représentativité dans toutes les sphères de la société des Québécois issus de la diversité permet de prendre des décisions qui reflètent les préoccupations de l’ensemble de la population.

Nous le répétons encore aujourd’hui. Plusieurs journalistes du milieu culturel, économique et politique se sont fait  distinguer dans une mission d’éducation citoyenne. Le chroniqueur aux pages culturelles et critique de cinéma au quotidien La Presse, Marc Cassivi, fait partie des journalistes qui permettent de faire la part des choses sur des enjeux de société (Lire à ce sujet Absence de modèles valorisants au petit écran québécois et sentiment d’appartenance des jeunes racisés). Nous tenons à le remercier d’avoir encore posé un débat de société qui aurait le mérite d’analyser sereinement et pédagogiquement la réelle représentation des citoyens issus de l’immigration dans leur nouvelle terre d’accueil, d’adoption ou même de naissance.

Lire le texte intégral du journaliste sur le sujet en cliquant ici 375 ans, une couleur

Vous pouvez également visionner l’entrevue du journaliste d’ICI Radio-Canada Télé Patrice Roy avec Gilbert Rozon, commissaire aux célébrations, et Philippe Fehmiu, animateur à ICI Musique.

Montréal, ville blanche?


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :