Publicités
Publié par : Doudou Sow | 9 décembre 2015

L’importance de la mise en place des lieux de rencontre ou des espaces de dialogue interculturels pour répondre à la question de l’accueil

Une meilleure sensibilisation sur les défis liés à la diversité ethnoculturelle et lutter contre les préjugés de part et d’autre

La diversité qui est une source de richesse entraîne également des tensions d’où une politique de sensibilisation et d’éducation citoyenne par le biais des médias et d’autres outils. Comme dans toute société, les individus vivent avec leurs ressemblances tout en ne niant pas leurs particularismes. La multiplication des programmes de sensibilisation à l’histoire et à la culture québécoise permettrait aux immigrants de comprendre les réalités socioculturelles et politiques de la seule province francophone du Canada.

L’importance du dialogue entre les communautés devient une priorité nationale dans un contexte de diversité. Le dialogue interculturel est plus que nécessaire dans des sociétés complètement métamorphosées. Le rapprochement interculturel devient de plus en plus important dans le contexte du déchirement ou de la chicane identitaire.

Il faut favoriser une meilleure mixité sociale au plan de l’intégration des personnes immigrantes. L’interculturalisme permet de s’approprier des éléments positifs de la société d’accueil tout en apportant des aspects positifs de sa culture d’origine.

Des programmes de sensibilisation sur l’histoire, les us et coutumes des Québécois constituent une nécessité pour la compréhension mutuelle entre les Québécois d’ascendance canadienne et les néo-Québécois. Des sujets relatifs à l’environnement sociopolitique du Québec qui mettent l’accent sur le contrat moral et la Charte québécoise des droits et libertés, la géographie, l’histoire et la culture du Québec, le système politique canadien et le système politique québécois, la primauté de la langue française au Québec, les valeurs et les fondements de la société québécoise peuvent renforcer le sentiment d’appartenance de ceux et celles qui font partie intégrante de l’avenir du Québec.

Des programmes de rapprochement interculturel permettent à un néo-Québécois de faire la connaissance des membres de la société d’accueil. La complexité des relations humaines nécessite des outils de communication efficaces comme celui du programme de rapprochement interculturel pour développer des relations intercommunautaires pacifiées. La réciprocité entre les échanges communicationnels permet de s’ouvrir sur la culture de l’autre pour mieux la comprendre.

Il faut parfois laisser place à la célébration des différences culturelles. Cette approche donnerait un message fort aux personnes immigrantes qui ne penseraient pas que la société cherche à les assimiler. De cette façon, elles adhéreraient plus facilement aux valeurs de la société québécoise tout en ne reniant pas certaines des leurs.

Le caractère pluraliste de la société amène à parler et à dialoguer avec les Québécois de toutes origines, de la majorité francophone tout comme des minorités ethniques. Les recommandations pour une meilleure intégration des nouveaux arrivants et un meilleur rapprochement interculturel compéteront le portrait d’analyse socioéconomique.

L’adaptation culturelle, facteur de cohésion, est une quête permanente. Les spécialistes de la question de l’immigration s’entendent pour dire qu’il y a une période d’adaptation qui est nécessaire à l’intégration.

Le repli identitaire est encouragé parfois par la difficulté des néo-Québécois à se trouver un emploi. Une contribution de la société à l’intégration des immigrants est salutaire dans la construction et la consolidation de la dynamique inclusive.

La mise en place des lieux de rencontre pour développer le dialogue favorise un sentiment d’appartenance qui évite la ghettoïsation des immigrants. La mise sur pied  au sein des villes d’un Comité des relations interculturelles et de la diversité permettrait aussi de favoriser le rapprochement interculturel. Le Festival des traditions du monde ainsi que le Buffet des nations sont des événements qui constituent des occasions de rencontres interculturelles.

La sensibilisation aux relations interculturelles permet aux immigrants tout comme à la majorité minoritaire, pour reprendre l’expression du sociologue Gérard Bouchard, de se découvrir et de s’apprécier mutuellement. Dans toutes les sociétés du monde, l’intégration se réfère systématiquement à l’adhésion des valeurs de la société d’accueil qui constitue de facto le groupe majoritaire.

L’intégration socioprofessionnelle est nécessaire pour une participation active de l’immigrant dans la société québécoise. Le gouvernement a la responsabilité de s’assurer que les personnes immigrantes bénéficient d’un soutien et d’un accompagnement pour faciliter leur intégration. De la même manière, les personnes immigrantes devraient mettre tous les atouts de leur côté pour prendre leur place dans cette belle société.

Des solutions visant à souligner les réussites des personnes issues des communautés culturelles et à encourager l’apprentissage de la différence doivent davantage être mises en œuvre. Il faut faire valoir les bons coups des personnes immigrantes.

La représentativité dans le pouvoir et l’intégration en emploi dans tous les secteurs d’activité constituent une des solutions pour régler le problème. La présence dans les lieux de pouvoir et de représentation des différentes communautés rend crédible l’image de personnes immigrantes compétentes.

L’immigration ne doit pas être reliée exclusivement à l’idée de problèmes. L’intégration ne signifie pas reniement ou déni de son identité d’origine. Les personnes immigrantes ne peuvent pas ranger aux oubliettes tous les traits culturels qui ont façonné leur personnalité.

Un changement de paradigme consisterait à mieux vendre la diversité par la mobilisation citoyenne et une valorisation des bons coups de l’immigration. Des programmes de rapprochement interculturel contribueraient à l’idéal du vivre-ensemble harmonieux. Pour une meilleure visibilité de l’apport de l’immigration, les différents acteurs (gestionnaires, politiques, communautaire, syndical) doivent mettre l’accent sur les avantages de l’immigration. La pleine participation de tous les Québécois d’origine, comme des néo‑Québécois, constitue un paramètre dans l’intégration sociétale des individus qui composent la société.

La Semaine québécoise des rencontres interculturelles, le Mois de l’histoire des Noirs, la Semaine d’actions contre le racisme et le Prix québécois de la citoyenneté constituent des initiatives intéressantes à saluer.

Les immigrants doivent, certes, faire des efforts pour s’intégrer culturellement, mais la société d’accueil a aussi la responsabilité de les aider à réussir une intégration économique et sociale.

Publicités

Responses

  1. Le commun vouloir de vie en commune est une nécessité présentement, aussi bien pour les néo québécois que les québécois de souche. Le repli sur soi ne règle pas la situation, donc favorisons les rencontres interculturelles. Merci Doudou

  2. Bjr,

    Monsieur sow, il faut comprendre que les immigrants sont des intellectuels et que personne ne peut faire de la politique sur leur dos ou se faire un nom ou bien même de les utiliser pour avoir un poste quelconque.

    Svp arrêter de supprimer les commentaires qui sont postés sur votre page facebook ou votre blog car le web est libre et pour un auteur comme vous, vous devez respecter la liberté d’expression.

    Les immigrants peinent à trouver du travail ici en fonction de leurs études , il y en a qui sont tombés dans la misère totale car tout l’argent qu’ils ramené dans ce pays est fini et ils étaient des cadres dans leur pays respectif et pourtant ils se sont endettés pour faire fonctionner les universités d’ici et par contre ils ont aucun boulot en retour.

    Svp arrêter de parler des immigrants que vous ne nous représentez aucunement .

    Merci.


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :