Publié par : Doudou Sow | 8 décembre 2015

Audio : Introduction Conférence sur la coresponsabilisation de l’intégration

Introduction Conférence : L’intégration, une responsabilité partagée entre l’immigrant et la société d’accueil

Intégration professionnelle et dialogue interculturel, sont deux volets indissociables qui participent à la question du vivre-ensemble harmonieux, donc du maintien de la cohésion sociale. Il y a lieu d’insister sur la responsabilité partagée de l’intégration et de l’immigration en sortant du paradigme simpliste de l’accusation. En d’autres termes, l’échec de l’intégration n’est pas exclusivement la faute de l’immigrant ni celle de la société d’accueil. Mieux, l’intégration des personnes immigrantes est incontestablement une responsabilité partagée entre plusieurs acteurs. Le questionnement sur l’intégration économique des immigrants et le débat identitaire demeurent plus que jamais nécessaires. Cependant, pour éviter la fracture identitaire, il serait plus instructif de ne pas opposer la société d’accueil aux immigrants et vice-versa.

L’immigration n’est pas un fardeau pour le Québec et les immigrants ne doivent pas systématiquement détenir « le fardeau de la preuve » de leur intégration. L’entreprise étant un microcosme de la société, l’intégration professionnelle constitue ainsi le contact direct de l’immigrant avec les membres de la société québécoise. L’emploi est le premier facteur socialisateur et intégrateur de l’immigrant dans la société québécoise. Le milieu de travail, comme espace de socialisation et d’ouverture à la société d’accueil, constitue une référence identitaire inclusive.

Les valeurs mises de l’avant par la ville de Pincourt, à travers sa politique de développement social, peuvent très bien s’inscrire  dans des pratiques innovantes en matière d’intégration : La justice sociale ou une lutte contre les inégalités sociales et L’engagement et la participation citoyenne pour une mobilisation de tous les acteurs.

En effet, la question de l’accueil, de l’intégration, de la sécurité et de la promotion de la diversité ethnoculturelle en milieu de travail devient de plus en plus une réelle préoccupation. La mobilisation des partenaires socioéconomiques pour une inclusion de toutes les catégories de la population devient plus que jamais nécessaire. Le lien entre la langue et l’emploi est, sans nul doute, au cœur du processus d’intégration des personnes immigrantes. La pérennité du français au Québec est également un enjeu sociétal plus qu’important. Comment vivre ensemble de manière harmonieuse malgré nos différences?, toute une question.


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :