Publié par : Doudou Sow | 26 mars 2014

Intégration professionnelle des personnes immigrantes et identité québécoise : une réflexion sociologique

Intégration professionnelle des personnes immigrantes et identité québécoise une réflexion sociologique


Responses

  1. J’ai lu un bref résumé de votre livre sur l’intégration des immigrants et je le trouve très pertinent. J’aimerai partager avec vous mes réflexions sur l’immigration. Mais, je n’ai ni compte Facebook, ni compte twitter, ni Linkedin. Mais, vous pourrez me contacter par e-mail.

    Merci de porter attention à ce commentaire.

    RS

  2. […] https://doudousow.wordpress.com/2014/03/26/integration-professionnelle-des-personnes-immigrantes-et-… […]

  3. Bonjour monsieur SOW,

    1. Mes sincères félicitations pour le lancement de vos deux livres sur L’intégration des immigrants. Un sujet très délicat. Je n’ai pas lu vos deux livres, mais vos idées pertinentes à travers des textes et articles, y compris votre jugement personnel, m’amènent à penser à des analyses très profondes, de votre part. Ce que j’écris dans les lignes qui suivent est ma propre opinion, tout en faisant abstraction de vos livres.
    2. L’intégration professionnelle, n’est pas une identité matérielle, qui resterait fixe à une personne. dans le cas où nous en parlons. Dans le contexte présent( actuel), l’intégration professionnelle se rattache à un discours administratif et politique bien qu’elle a une coloration sociale. Le discours politique ne reste pas le même, il change selon le déroulement des faits humains dans le temps, d’une région, d’une province ou d’un pays donné ( l’histoire).La réussite met en évidence des variables: le temps, les buts visés par cette intégration à une période donnée, les résultats des actions, des faits et des principes.
    3. Intégration: une responsabilité partagée entre la personne immigrante et la société d’accueil. J’aimerais que vous parliez d’une responsabilité partagée entre le gouvernement ( c’est-à-dire l’institution politique qui reçoit la personne immigrante et qui fixe les lois relatives à l’immigration et à l’installation) et la personne immigrante, bien que cette dernière est appelée à vivre dans une société.
    4. Il est sans conteste que le Québec fournit beaucoup d’efforts et de volonté sur la question de l’intégration professionnelle des personnes immigrantes. L’égalité reste jusqu’à nos jours une valeur importante pour les Québécois. À mon avis, le Québec se positionne nettement bien. Mais je ne m’empêche pas de souligner qu’il y a encore du chemin à faire. Il apparaît évident maintenant qu’il faut une intégration active avec des professionnels immigrants, des fonctionnaires, au système administratif régulier et permanent pour apporter des solutions meilleures à cette intégration professionnelle.
    5. Beaucoup de questions, en plus de qualifications professionnelles, se focalisent sur l’immigration récente, ce qui peut rendre encore plus difficile le processus de l’intégration professionnelle des personnes immigrantes les prochaines années alors que le débat migratoire se recentre sur la culture et la religion ( entre autre le cas de l’identité québécoise).

    Merci pour votre collaboration scientifique.

    Prof. Barthélemy Kalaky, M.A

    • Bonjour M. Kalaky, Vos contributions sont toujours pertinentes. Je vous remercie pour votre apport constructif au débat sur l’intégration des personnes immigrantes dans leur nouvelle société d’accueil. Au plaisir de recevoir de vos nouvelles !


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :