Publié par : Doudou Sow | 12 septembre 2013

La disparition ou le maintien du code de vie de Hérouxville : le boomerang de l’interdiction

HerouxvilleDans une entrevue téléphonique accordée à Marie-Josée Bouchard de RDI Matin, du mercredi 19 mai 2010, Bernard Thompson, maire de la municipalité de Hérouxville dans le comté de Mékinac (région de la Mauricie) avait voulu se distancier d’André Drouin, l’auteur du code de vie de Hérouxville. Même s’il avait témoigné avec lui lors de la commission Bouchard-Taylor, M. Thompson a indiqué qu’entre 2007 et 2010, le rapport de M. Drouin sur les accommodements raisonnables avait subi beaucoup de modifications. Il avait qualifié M. Drouin de vouloir prôner une « laïcité pure » alors qu’une partie de sa municipalité était toujours attachée au religieux. Le conseil municipal allait même décider de voter pour le retrait du code de vie de sa municipalité qui a été à l’origine de la commission Bouchard-Taylor. Visiblement gêné par la réputation de sa municipalité, il tentait de rectifier le tir.

M. Thompson qui s’était, certes, dissocié du code de vie de Hérouxville devait encore convaincre ses citoyens puisque l’émission de TVA du 21 mai avait révélé que la population était derrière M. Drouin, ce qui prouve que la question de la défense de certaines valeurs est plus qu’une réalité au Québec.

L’ex-conseiller municipal de  Hérouxville, André Drouin, donne des conférences sur les accommodements un peu partout au Québec. Il a même tenu une conférence avec Djemila Benhabib à la Tuque pour, je le cite, «  contre[r] les islamistes radicaux[1]. »

L’argument de la lapidation était farfelu puisqu’à notre connaissance aucun événement portant sur ce sujet n’a été rapporté au Québec ou au Canada dans son ensemble. Les seules connaissances sont tirées des médias. Mais cette histoire, loin d’être banale, même si elle était marginale, révèle un sentiment de mal-être de la population québécoise, traditionnellement d’obédience judéo-chrétienne, vis‑à‑vis de la religion musulmane.

L’affaire « Hérouxville » a aussi démontré que, partout sur la planète, il existe une frange de la population qui peut démontrer une intolérance vis-à-vis des personnes venues d’ailleurs. Et le comble de cette histoire reste que ce petit village n’avait même pas connu de musulmans sur son territoire. Cette affaire pourrait être interprétée comme un geste de provocation tel que l’a décrit Christian Rioux dans son article intitulé D’Hérouxville aux minarets : « En Suisse comme au Québec, le geste se voulait donc essentiellement provocateur. ». En parlant de la Suisse, il faisait allusion au « vote absurde qui s’est tenu [en 2009] en Suisse, par lequel 57 % des électeurs se sont prononcés contre la construction de minarets[2] . »

Même si le Québec ne se compare pas avec certains pays européens en matière de diversité, le débat sociétal, sur la fragilité identitaire et la nécessité de protéger la minorité francophone dans la majorité anglophone canadienne, demeure un sujet brûlant.

L’avenir a donné raison à Christian Rioux sur le geste de provocation puisque André Drouin a lui-même avoué avoir trompé la population québécoise. Celui qui donne des conférences un peu partout a fait ses révélations auprès d’un réalisateur, comme le mentionnait l’article de la journaliste Laura-Julie Perreault, de La Presse : « Hérouxville: un coup monté? » :

« Dans Liberté, égalité, accommodements, du réalisateur montréalais Stefan Nitoslawski, André Drouin, ancien conseiller municipal de Hérouxville et auteur des «normes de vie», affirme qu’il avait conçu le document pour qu’il ait un maximum d’impact médiatique et politique.

«À l’intérieur (des normes de vie), il y avait des mots provocateurs. Effectivement, à Hérouxville, il n’y a jamais eu de femme lapidée. […] Il n’y a pas eu de femme brûlée à l’acide ni d’excision. […] Sauf qu’il fallait quelque chose qui accrocherait les médias», explique M. Drouin dans le documentaire de 53 minutes, dont la première montréalaise a eu lieu à la Cinémathèque mardi soir. «Le document de base servait aussi à ce que les politiciens disent: il y a une meute de personnes qui ne veulent pas d’accommodements religieux au Québec. Il y a quelqu’un qui doit agir.»[3]. »

L’emballement médiatique sur la question des accommodements raisonnables, comme on l’a eu dans le cas du code de Hérouxville, nous enseigne que les journalistes doivent éviter de tomber dans le piège du traitement biaisé de l’information. Dans le sous-titre « Autopsie d’un phénomène médiatique», la journaliste Laura-Julie-Perreault disait ceci :

 

« Le document, que plusieurs avaient jugé naïf et xénophobe, a été longuement prémédité. «Je riais aux larmes en écrivant ça, dit aujourd’hui André Drouin. Il y avait quelque chose d’absurde dans l’idée d’écrire ce document à Hérouxville», où il n’y a qu’une seule famille immigrée. «Je me suis dit: il y a des journalistes qui vont sauter sur le morceau… Et ç’a été le cas!», dit l’ex-élu, joint mercredi après-midi. » « Hérouxville: un coup monté?[4] »

 

Même si l’ex-conseiller municipal, André Drouin, eut été ridiculisé par moment après que le Québec ait fait le tour du monde sur l’affaire Hérouxville, l’histoire est en train de lui donner raison si on suit bien la logique du PQ par le dépôt du projet sur la Charte des valeurs québécoises. Il doit encore rire sous cape.

https://doudousow.files.wordpress.com/2013/09/avis-preliminaire-charte-des-valeurs-quebecoises-doudou-sow-8-septembre-2013.pdf


[1] Combat contre les islamistes radicaux…à la Tuque, Pierre-Louis Paquin, L’écho de la Tuque au Quotidien, Édition du 20 mai 2010.

[2] D’Hérouxville aux minarets, Christian Rioux, Le Devoir, 4 décembre 2009.

[3] « Hérouxville: un coup monté? », Laura-Julie Perreault, La Presse, 26 mai 2011.

[4] Ibid.


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :