Publicités
Publié par : Doudou Sow | 30 août 2012

Le Québec : un laboratoire social par Doudou SOW

Source : Installations de Laboratoire Dr Renaud appartenant à Valeant, Radio-Canada

Le Québec constitue un laboratoire social à plusieurs égards. Cette société, distincte par sa langue, a réussi à faire valoir la richesse de la langue française dans un contexte nord-américain. Elle doit composer avec l’immigration pour assurer sa croissance économique tout en veillant aux valeurs qui la définissent en tant que peuple minoritaire. La prise en compte de l’importance de la question identitaire a poussé le gouvernement provincial libéral à faire signer aux personnes immigrantes la déclaration des valeurs communes avant leur arrivée sur le sol québécois[1].

Cette société nord-américaine francophone libre, démocratique, plurielle constitue un laboratoire social en ce sens qu’elle constitue un ensemble d’idéaux. Une terre d’immigration qui a toujours reconnu l’apport des personnes immigrantes même si certains facteurs doivent être améliorés.

Une société qui mérite d’être connue davantage afin de pouvoir apprécier toute la quintessence de sa richesse historique et culturelle. Elle n’est pas une société comme les autres par le fait qu’elle occupe une position géopolitique particulière, celle d’une société minoritaire dans le reste du Canada anglophone et qui a peur d’être encore minoritaire compte tenu de la vague de personnes immigrantes[2].

Dans cette perspective, la personne immigrante qui décide de s’établir au Québec doit comprendre les us et coutumes de la société et ainsi devenir un Québécois au même titre que le Québécois d’origine canadienne-française. La question identitaire se pose plus que jamais dans le débat du « Nous » et du « Eux ». Le débat sur les accommodements raisonnables est un exemple d’interrogation de la société.

La culture québécoise n’est pas en crise pour faire référence au titre du livre de Gérard Bouchard et d’Alain Roy [3].

Le passage relativement récent du concept de nation canadienne-française à celui de nation québécoise – une cinquantaine d’années – démontre la jeunesse de la société québécoise dans ses aspects historiques, culturels et politiques bien qu’à l’échelle de l’individu et, notamment d’un nouvel arrivant, ces 50 ans peuvent paraître une éternité.

Le Québec d’aujourd’Hui, inscrit dans la diversité, est différent du Québec d’il y a 50 ans. Son visage a complètement changé comme en atteste la présence des immigrants sur une majeure partie du territoire québécois. La redéfinition de l’identité québécoise continuera à alimenter l’espace quotidien public tout comme les discussions dans les foyers.

Si la société québécoise agit sur les immigrants et vice versa, la question identitaire devrait pouvoir évoluer. La société subit des influences de part et d’autre. On parle des identités, identité évolutive eu égard au contexte de la mondialisation.

La personne porte déjà en elle plusieurs identités. On ne peut pas donc demander aux immigrants de faire table rase de la quintessence de leurs cultures d’origine et de prendre exclusivement le style de vie québécois.

Les Québécois peuvent comprendre les minorités parce qu’eux-mêmes sont minoritaires dans le contexte nord-américain.

Le clivage entre le « Eux » et le «Nous» laisse des communautés à la marge de la société. Il y va du maintien des relations harmonieuses et pacifiées de combattre l’exclusion de certains Québécois.

En définitive, l’engagement social ou communautaire est un baromètre révélateur dans la dynamique de citoyenneté. Et comme le disait à juste titre Victor Goldbloom[4]dans les colonnes du Devoir du samedi 24 et dimanche 25 avril 2010 « être québécois, c’est non seulement être accepté, c’est aussi participer activement et pleinement à la vie de la collectivité ».

Les immigrants doivent prendre leur place et ne pas attendre qu’on leur accorde une place dans la société. Pour que le message des personnes immigrantes plus particulièrement des minorités visibles puisse se rendre au niveau des autorités politiques, les personnes immigrantes doivent s’engager en politique par la représentation mais aussi le vote et la participation aux événements politiques.

L’auteur est sociologue-blogueur et conférencier. Il est aussi auteur du livre « Intégration professionnelle des personnes immigrantes et identité québécoise : une réflexion sociologique » qui paraîtra en février 2013. Ce texte est extrait du prochain livre cité ci-dessus.

Sur le même sujet, lire les articles :

Ce qui caractérise réellement les Québécois par Doudou SOW 

Devenir Québécois, c’est quoi au juste ? par Doudou SOW

La durée d’installation au Québec ou la date d’arrivée des immigrants ou encore le nombre de générations pour obtenir le statut de « Québécois » tout court? par Doudou SOW


 

[1] Nous reviendrons sur ce point dans la partie intitulée « L’éternel débat sur le débat des accommodements raisonnables » dans notre livre.

[2] L’attraction de l’anglais qui est une réalité montréalaise peut poser certaines difficultés préjudiciables à la cause de l’immigration.

[3] La culture québécoise est-elle en crise ?, Gérard Bouchard, Alain Roy, Éditions Boréal, 2007, 218pages.

[4] Le Devoir a publié un cahier spécial intitulé « Québec Présence Juive ». On pouvait lire dans ledit cahier que : «  Le Devoir et les Juifs de Montréal ont cent ans d’histoire commune ». Dr Victor Glodbloom est une personnalité qui établit le pont entre les « différents groupes culturels et religieux du Québec ».

Publicités

Responses

  1. Tres interessant . Malheureusement les politiques n’en parlent pas

  2. Les enseignements tirés sont trés enrichissants. Tu es une fierté. Bonne continuation!


Laisser un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :